Qui ne connait pas cette fameuse phrase prononcée à chaque début d'épisode de nos séries favorites (américaines surtout) ? Pourquoi avons nous décidé de construire ? Quelles sont les raisons qui nous ont détourné de l'achat d'ancien à rénover ou de maison récente ? Toutes les réponses dans cet article.

 

 


 

 

Acheter de l'ancien à rénover ou du récent ? Oui…mais non

Nous habitons en Ille et Vilaine (35) depuis l'été 2006. Ce choix fut d'abord motivé par nos contraintes professionnelles, et nous nous y plaisons bien. Bien que nous vivions à la campagne, nous avons choisi de rester proche de Rennes afin d'avoir un bassin d'emplois proche, au cas où il faudrait trouver un autre boulot (on ne sait jamais ce qui peut nous tomber dessus). Nous avons également un accès relativement rapide aux commerces et autres animations de la capitale Bretonne, ce qui reste très intéressant. Ceci a également l'avantage de réduire le coût du logement par rapport à la ville, tout en offrant une plus grande superficie de terrain et un contact plus proche de la nature que nous apprécions. Ceci dit, moins cher ne signifie pas pour autant bon marché, d'autant plus qu'au début de notre recherche nous sortions à peine de la période de folie immobilière et ses prix aussi hallucinants que déraisonnables.

A l'origine, nous recherchions donc une maison à rénover ou tout du moins pas trop chère pour notre budget, soit moins de 180/190000 euros environ (de mémoire), et si possible avec un peu de terrain hors lotissement (ce que beaucoup de monde cherche je pense). Malgré notre éloignement relatif de Rennes, il faut croire que les facilités d'accès routiers ont fait monter les prix en flèche, puisque malgré pas mal de recherche, nous n'avons presque rien trouvé dans notre budget. La moindre ruine coûte le prix d'une petite maison, ne nous laissant pas assez de liquidités pour la rénover, tandis qu'une maison récente dépasse allègrement les 200000 euros. Bref, ce n'est pas la joie, et à moins d'aller se paumer en fin fond de la campagne, avec toutes les contraintes que cela implique (transports surtout), pas moyen de trouver une maison correcte (et pourtant nous ne sommes pas très difficiles).

Bref, nous avons tout de même visité quelques maisons, plus ou moins éloignées des routes que nous empruntons habituellement. Je vous épargne les détails sur les visites, entre les vieilles maisons trop chères, les ruines de bourg à côté d'une école, etc, etc… Une seule aurait pu nous intéresser si l'intérieur (aménagement, déco) n'avait pas été aussi mal foutu (tout à refaire), si l'isolation n'avait pas été à refaire, et si le bruit de la route n'était pas si important (RN en sortie de centre ville, propice aux accélérations de voitures et poids lourds…). Au final ça fait beaucoup de "et si", et avec le recul nous avons bien fait de ne pas l'acheter, malgré sa situation géographique idéale (en limite de bourg, et donc proche des écoles et commerces, avec tout de même du terrain). Il fallait donc nous faire une raison : nous n'achèterons pas de l'existant.

 

Et si la construction n'était finalement pas si chère que ça ?

Après une période d'arrêt des recherches, nous avons finalement décidé de regarder du côté de la construction. J'avoue que j'ai oublié comment m'est venue l'idée. Peut-être grâce au terrain et au prêt à taux zéro, je ne sais plus. Toujours est-il qu'après réflexion, nous avons décidé de construire une maison !

  • Le terrain : étape obligée avant d'étudier la faisabilité du projet, le terrain fut assez simple à trouver malgré ce que l'on pensait au début. Le problème était toutefois le même que pour l'achat de maison : les prix ! Le prix au mètre carré grimpe en effet très vite, et on passe parfois du simple au double en faisant 5 km. Finalement après quelques semaines de recherche nous sommes tombé sur LE terrain. 1000 m², pas trop paumé, hors lotissement, bien exposé, et surtout bien plus abordable que dans les villes plus proches de Rennes. Il est d'ailleurs impressionnant de voir le prix au m² chuter si rapidement en faisant juste une poignée de kilomètres. Les détails du terrain viendront à l'occasion d'un autre billet sur le blog.
  • Le mode de construction : quel type de maison et qui va s'occuper de la conception et de la réalisation. Je vais détailler ça dans un billet à part pour expliquer pourquoi nous avons préféré nous débrouiller par nous même…