Austroflamm Koko XtraVous avez déjà pu le voir dans l'article précédent, nous avons choisi le poêle à bois bûches Austroflamm Koko Xtra lors de la foire exposition de Rennes en mars dernier. Afin d'économiser sur le prix de la livraison, nous avions décidé d'aller le chercher directement en magasin. Ni une ni deux, me voici à bord de la "Papamionnette" le lundi 12 avril dernier (pause du midi, pas mangé, car pas question de rogner sur les heures de boulot) pour aller récupérer la bête ! L'occasion de vous montrer les premières photos et de parler un peu du problème de poids quelque peu inattendu !

 

 


 

Après une petite visite chez mon père pour récupérer la camionnette (la "Papamionnette", cqfd) la veille, me voici donc armé de sangles et de cordes, prêt à récupérer l'engin le lundi 12 avril dernier (j'avais prévu une pause pas déj' déj' de 1H30, c'était nickel). Après échange de chèque contre facture, nous voici donc avec le vendeur dans la réserve pour charger le bestiau dans la Papamionnette. Et là, grosse surprise, le poêle est livré "prêt à poser" ! C'est à dire équipé de ses 150 Kg de pierres ! Au total, le poêle et son habillage de transport pèse pas moins de 280 Kg ! J'avais pourtant eu confirmation du vendeur que les pierres étaient dans un colis à part. On a du mal se comprendre visiblement… Je plains les installateurs qui doivent poser ce poêle chez les particuliers.

Bref, pas le choix, il va bien falloir se débrouiller quand même. Aucun problème pour le chargement bien sûr, puisqu'ils ont le chariot élévateur qui va bien. Il suffit ensuite de bien l'attacher pour éviter qu'il ne tombe durant le transport.

 

Koko Xtra - Avertissement Koko Xtra - Transport

 

Jusque là, pas de problème. Le soucis finalement, c'est de le décharger du camion. Confiant, j'avais appelé 2 gaillards (merci à Sylvain et Cyril) à la rescousse quelques jours avant, puisqu'il était alors question de ne soulever qu'une centaine de kilogrammes. Même à 2 ça aurait été faisable. Or, avec nos 280 Kg de poêle, on triple presque la masse. Après un bref essai, il est évident que c'est bien trop risqué d'essayer de le porter tel quel. Pas d'autre solution que de le désosser.

Heureusement, cette étape est simple et rapide. L'assemblage est bien conçu et le tout sera facile à remonter sur place le jour où nous installerons le poêle. Une petite photo pour la route :

 

Austroflamm Koko Xtra démonté

 

Je n'ai hélas pas eu le temps de prendre des photos pendant le démontage. Il faut dire que c'est allé très vite et que je me voyais mal laisser mes 2 acolytes travailler seuls pendant que je prenais des photos. Vous aurez donc plus de détails lorsque je remonterai le poêle dans la maison. En attendant, vous pouvez tout de même regarder quelques détails du poêle (démonté) dans la galerie photo suivante.