Raccordement eau potable

Les terrains hors lotissement, c'est bien, mais encore faut-il les viabiliser. Le raccordement à l'eau était alors le plus urgent pour débuter les travaux. Après quelques mois d'attente, les techniciens de la SAUR sont intervenus le 14 avril dernier. Ils ont globalement fait du bon boulot et nous avons maintenant l'eau sur notre terrain ! Voici quelques photos.

 

 


 

Le tuyau du réseau d'eau potable se situe de l'autre côté de la rue. Il a donc fallu creuser et faire passer une taupe pour amener l'eau de notre côté. Je n'ai hélas pas pu assister aux travaux, mais voici tout de même le résultat final.

 

Raccordement réseau eau potable

Compteur d'eau

 

Ca n'a l'air de rien comme ça, mais ça nous a tout de même coûté 1288,48 euros TTC ! La même chose pour nos voisins bien entendu. Evidemment vu qu'il n'y a que la SAUR qui peut s'occuper de nous raccorder, on ne peut rien négocier. Tout juste a-t-on pu diviser en 2 le prix de l'opération sur la voirie puisque cela concerne à la fois nos voisins et nous même. Bref, on se dit quand même qu'un peu de concurrence n'aurait pas fait de mal !

Globalement nous sommes tout de même satisfaits du résultat. C'est propre et on a maintenant un beau compteur d'eau. Ah si, il y a tout de même un point qui nous a déplu, c'est le fait qu'ils ne prévoient pas de robinet en sortie de tuyau ! Pour le prix que l'on a payé, on aurait préféré trouver autre chose qu'un simple bout de tuyau à nu qui sort de terre. Du coup pas le choix, on a du bricoler un robinet temporaire pour les travaux.

 

Mise en place robinet provisoire

 

Voilà pour l'eau. On espère maintenant que l'électricité va arriver avant le mois de juin. Nous avons déposé une demande d'extension de réseau auprès du syndicat d'électrification début janvier, et depuis ça n'a presque pas avancé. Notre dossier est toujours en cours d'étude (ça fait plus de 2 mois !). Heureusement les personnes du syndicat d'électrification ont l'air sérieuses. Le soucis c'est qu'il y a plein d'intermédiaires, dont ça prend un temps fou, d'autant plus qu'ils ne sont visiblement pas pressés. On croise les doigts, car en juin on aura besoin de jus !