Pose de l'écran de sous-toiture et liteaunageLa toiture avance aussi vite que le reste. Le 29 et 30 juin, les couvreurs de CCL Lucien ont posé l'écran de sous-toiture sur le versant Nord, puis ils ont débuté le liteaunage pour ensuite pouvoir poser les ardoises. Il ne fallait pas trainer puisque le 1er juillet nous devions attaquer la pose des menuiseries et l'isolation !

 

 


 

Bien entendu, avant de pouvoir poser les menuiseries et isoler, il nous fallait une maison hors d'eau. Après un premier retard de CCL sur le planning, nous ne pouvions plus nous permettre de décaler à nouveau ce week-end de pose. Pour cause, nous attendions pas moins de 9 personnes (plus nous 2) ce week-end là et tout le matériel était livré le vendredi 2. Difficile de repousser la date.

Bref, cette fois ci le délai semblait pouvoir tenir malgré la précipitation. Evidemment je veillais au grain, ce qui permet de répondre aux éventuelles questions du moment et évite les erreurs potentielles. Ce n'est pas quand tout est fini qu'il faut commencer à intervenir. En attendant, les couvreurs ont continué à faire du beau boulot. La pose de l'écran de sous-toiture a bien été faite suivant les recommandations de pose du fabricant (ce que j'ai re-précisé pour éviter les mauvaises surprises) : le Delta Vent N a donc été posé avec une bande de scotch à la liaison entre les lés de pare-pluie (ce produit peut être utilisé aussi bien pour les murs que pour la toiture).

Nous avions décidé de faire poser un écran de sous-toiture, puisque nous avons une isolation en ouate de cellulose dans les combles et de la laine de bois dans les sous-pentes/rampants. Pas question de courir le moindre risque d'avoir une infiltration d'eau dans l'isolant, ce qui peut arriver très vite et provoquer des dommages importants. Risque d'autant plus important que nous avons tout de même pas mal de vent par chez nous et qu'il suffit d'un hiver neigeux pour massacrer une isolation (la neige passe facilement partout et s'infiltre dans les combles). Bref, nous nous serions bien passé d'une telle plus-value (CCL n'avait pas jugé utile de mettre un écran de sous-toiture initialement, ce n'est effectivement pas obligatoire dans le DTU), mais il est hors de question de prendre des risques et devoir refaire une isolation alors que tout est fini dans la maison.

En ce qui concerne le liteaunage, il a fallu faire un contre-lattage puisqu'il faut d'abord fixer des liteaux en alignement sur les chevrons, de manière à faire tenir le pare-pluie correctement. Ensuite, un lattage perpendiculairement aux liteaux permet d'obtenir un support parfait pour la pose des ardoises (c'est le liteaunage).

 

Chevronnage de la toiture au Nord

Liteaunage

Liteaunage

La pose de l'écran de sous-toiture et le liteaunage sont faits sur le versant Nord.

 

Ecran de sous-toiture

Ecran de sous-toiture

L'écran de sous-toiture du versant Nord vu de l'intérieur.

 

Chevronnage du versant Sud

En fin de journée, les couvreurs ont pu s'occuper du chevronnage du versant Sud. Sur cette partie, l'écran de sous-toiture est en Delta Exxtrem (fourni par l'installateur de photovoltaïque) pour supporter la chaleur importante sous les panneaux photovoltaïque. J'ai négocié la pose de ce produit sur tout le versant Sud, ce qui me parait plus simple et plus logique plutôt que de faire des raccords avec un autre écran de sous-toiture pour économiser 3 francs six sous ! Au moins là on pourra éventuellement rajouter des panneaux solaires (photovoltaïques ou thermiques) dans quelques années sur la partie droite, sans avoir à refaire une pose d'écran de sous-toiture adapté. Bref, de toutes façons vu que cette partie est au Sud, même sous les ardoises ça chauffe dur et je pense que le Delta Exxtrem aura une meilleure tenue dans le temps.

 

Petit rappel de la fonction d'un écran de sous-toiture en général, et du Delta Exxtrem en particulier (extrait de la fiche de ce produit sur le site du fabricant) :

Ecran hautement perméable à la vapeur d'eau pouvant être mis en oeuvre directement au contact d'un isolant thermique, faîtage fermé.
Résistance durable à la température jusqu'à +120°C.

Fonctions:

protection des locaux sous-jacents de la pénétration de poussières, neige poudreuse et infiltrations accidentelles d’eau à travers les panneaux,

  • guidage des eaux d’infiltration vers l’égout, i.e. évacuation de la condensation pouvant se former sous les modules,
  • limitation du risque de soulèvement des panneaux lors d’épisodes venteux importants,
  • effet coupe-vent grâce au collage des recouvrements (bandes autocollantes intégrées),
  • contribution à la mise hors d’eau provisoire d’un chantier, hors conditions climatiques exceptionnelles. Pour une durée de mise hors d’eau supérieure à 8 jours, une étude particulière est nécessaire.

Voilà, tout est dit et cela montre bien tout l'intérêt d'utiliser un écran de sous-toiture pour limiter les risques de dégradations dans la maison.

 

La suite des événements au prochain épisode : pose des menuiseries, isolation, couverture et pose des panneaux photovoltaïques !