Doublages FermacellIsolation et étanchéité à l'air terminés, gaines électriques passées, place aux doublages en Fermacell et aux plafonds en Placo. C'était début septembre, l'occasion de revenir sur les points clés et les difficultés rencontrées lors de la pose.

 

 


 

Le Fermacell se présente sous la forme de plaques de 12,5 mm (existe aussi en 10 et 18 mm). Il s'agit d'un produit relativement écologique puisqu'il est composé d'un mélange de papier recyclé, de gypse et d'eau. Le tout est comprimé à très forte pression, il n'y a pas de liant chimique. Nous avons choisi le Fermacell en doublage pour plusieurs raisons :

  • Résistance mécanique importante, solidité : participe à la rigidité de la maison et peut être utilisé en contreventement
  • Résistance au feu : classement M0, incombustible
  • Résistance à l'humidité : utilisable dans les salles de bain
  • Durabilité grâce aux 3 points ci-dessus
  • Isolation phonique
  • Apport d'inertie grâce à la grande densité/masse du produit
  • Fixation sur bois directement, ce qui n'est pas possible avec du Placo
  • Pas de bandes à faire, application de joint spécial à la place : gain de temps et solidarité des plaques qui sont collées entre elles bord à bord
  • Perspirance : laisse passer la vapeur d'eau, ce qui est important pour nos murs qui sont conçu pour réguler naturellement l'humidité
  • Produit relativement écologique

Le Fermacell possède toutefois plusieurs inconvénients :

  • Prix élevé : 2 à 3 fois plus cher que du Placo de base
  • Découpe à la scie circulaire ou au minimum à la scie égoïne pour les gros bras. Ca fait de la poussière ! On peut tenter avec un bon cutter pour sectionner la plaque mais la coupe est moins propre qu'à la scie
  • Masse importante, il faut être 2 ou alors vraiment très costaud ! Chaque plaque de 1200 x 2600 mm fait près de 50 Kg ! J'en ai posé 2 ou 3 tout seul mais c'est une belle galère et c'est épuisant.

 

En ce qui concerne la pose, suivez le guide ! Quelques conseils tout de même : ne surtout pas oublier de coller toutes les plaques entre elles dans la mesure du possible, sinon c'est la fissure assurée après séchage de l'enduit de finition (on a du refaire quelques endroits, grosse perte de temps). Enlevez la colle au bout de 12 heures si vous ne voulez pas y aller au ciseau à bois par la suite. Personnellement je préfère enlever la colle bien sèche car ça part par grands morceaux mais il faut de la poigne et avoir mis une bonne quantité de colle lors de la pose.

Pour la pose, je vous conseille d'acheter un petit levier qui permettra de soulever légèrement la plaque pour faciliter l'ajustement bord à bord avec l'autre plaque déjà posée. Si possible un modèle qui se cale pour éviter d'avoir à le maintenir avec le pied. Ce n'est pas cher et ça se trouve dans les grandes surfaces de bricolage Castobricomerlin.

 

Je n'ai hélas pas beaucoup de photos puisque ce fut un week-end bien chargé encore une fois. Nous étions d'ailleurs nombreux, merci à Marion, Martine, Christian, Luigi, Sylvain et Julien !

Nous avons fait les doublages avant les plafonds puisque selon la méthode de pose Fermacell il faut incliner la plaque pour la poser. Compte tenu du poids, c'est effectivement quasi indispensable si l'on veut que les bords soient bien collés. Du coup pour ne pas avoir de jour en haut des plaques, il faut faire le plafond après ! Ce n'est pas du tout un problème puisque dans une maison basse consommation comme la notre le plafond ne joue aucun rôle d'étanchéité à l'air. De plus, nous avons de la ouate de cellulose entre ce plafond et le plancher de l'étage.

 

Doublages Fermacell

Les fenêtres sont délicates à entourer avec les plaques. Il n'y avait pas de colle partout, j'ai du re-découper et en rajouter par la suite car sinon ça fissure au niveau des joints ! Je l'ai encore vérifié ce soir puisqu'il reste un endroit à refaire où ça a déjà fissuré. Pour tout le reste ça roule.

 

Doublages Fermacell

Dans cette partie, nous avons d'abord mis des plaques horizontalement avant de mettre d'autres morceaux au dessus (collés évidemment). La raison ? Des plafonds qui sont à plus de 2m60 alors que les plaques font juste cette hauteur…

Les petits morceaux de contreplaqué en haut des plaques servent à aligner le petit bout du haut à fleur de la plaque du dessous. En effet, nous avons utilisé quelques chutes car sinon elles s'accumulent vite, il faut les utiliser ! C'est l'inconvénient d'avoir pas mal de découpes comme chez nous. Et encore, les murs sont tous bien droits, il n'y a pas d'angles ni de décrochés, encore heureux.

Au premier plan, notre lève plaque acheté 195 euros à Brico Dépot. Après réflexion, j'ai préféré en acheter un plutôt que d'en louer puisque j'aurai l'étage à faire après et c'était aussi beaucoup plus simple à gérer question planning. Je le louerai par la suite à bon prix, avis aux amateurs !

 

Isolation VR cuisine

 

Voici l'isolation des volets roulants en laine de bois. 60 mm pour limiter au maximum le pont thermique. Le VR est positionné à l'extérieur mais dans l'épaisseur du mur. Pas de miracle, c'est moins bon qu'un VR complètement déporté à l'extérieur, mais bon d'un autre côté c'est tout de même autrement meilleur qu'un coffre de VR classique ! Au moins nous n'aurons pas de problème d'étanchéité à l'air puisque les VR sont tous accessibles de l'extérieur uniquement.

 

Doublages Fermacell

Plafonds Placo

Christian et Sylvain en plein levage de plaque !

 

Les plafonds en Placo se posent très vite par rapport au Fermacell. Si c'était à refaire, je mettrais un peu plus de suspentes car avec la ouate au dessus ça fait tout de même une bonne masse et on voit tout de suite que le Placo c'est pas solide du tout. Nous avons choisi le Placo au plafond puisque le Fermacell a moins d'intérêt à cet endroit. Après réflexion je me dis qu'on aurait pu faire ça avec de petites plaques de Fermacell en 1 x 1,5 m. Dans ce cas on aurait peut-être fait comme à l'étage avec des chevrons vissés sur les solives au lieu du traditionnel plafond suspendu avec fourrures et suspentes. Enfin bon, c'est déjà bien comme ça et ça aurait coûté plus cher de faire le plafond en Fermacell de toutes façons.

Au sujet de la fixation des suspentes, je vous conseille vivement le niveau laser ! La méthode avec les cordeaux tirés à travers la pièce donne des résultats corrects mais pas assez précis ! En effet, même si on le tend bien, le cordeau courbe inévitablement de quelques millimètres en son milieu. Nous avons du relever quelques suspentes car on voyait à l'oeil nu que ce n'était pas parfaitement droit. Après vérification à la règle, ça a été corrigé assez simplement mais on se dit maintenant que le niveau laser est un sérieux atout !

Idem pour les liaisons de Placo sans bords amincis à cause des découpes, à ces endroits il faut normalement surélever les suspentes de 2 ou 3 mm pour réaliser une bande parfaite par la suite. Si j'avais su, nous aurions positionné les plaques de Placo découpées dans les WC et local technique car là on se retrouve avec une liaison à bords droits en plein dans le couloir de l'entrée ! Espérons que le bandeur va nous faire du super boulot pour ne pas que ça se voit !

Ceci dit, dans l'ensemble on a quand même bien bossé, ça ne peut de toutes façons pas être parfait, surtout quand on fait ça pour la première fois ! ;)