Isolation Etage RampantsMalgré la baisse régulière des températures ces jours ci, il fait toujours aussi bon dans la maison qui n'a pourtant aucun chauffage. Enfin si, un seul : le soleil quand il brille quelques heures ! C'est l'occasion pour moi de revenir sur la principale cause de ces bons résultats : l'isolation. C'était au mois de juillet, on y a passé un bon moment !

 

 


 

Après le sérieux coup de pouce de la famille début juillet, l'isolation a été pratiquement terminée 10 jours plus tard, le 13 juillet. Bien que nous ayons bien avancé le premier week-end de juillet, il restait malgré tout beaucoup de boulot pour venir à bout de l'isolation. C'est que mine de rien ça en fait des panneaux et des découpes !

Nous avons donc profité d'un autre week-end pour finir les murs et attaquer les rampants (sous-pente). Ces derniers nous ont pris beaucoup de temps puisqu'il faut arriver à faire tenir tous les panneaux ! La solution : une couche de 60 mm entre chevrons contre l'écran de sous-toiture, puis des panneaux de 200 mm que l'on fait tenir avec d'autres chevrons vissés sur les montants de la charpente. On fini alors par une couche 60 mm que l'on a fait tenir avec des ficelles ! Oui oui, la belle galère que voilà. Vient ensuite le frein vapeur puis une dernière couche de chevrons pour tenir tout ça. Il faut dire que c'est le côté Nord de la maison donc ce n'était pas à négliger, du tout ! Au total, 320 mm de laine de bois à cet endroit, on devrait être bien cet hiver. ;)

Guide de coupe laine de bois

Guide de coupe laine de bois

Le fameux guide de coupe fabriqué par Louis nous a été bien utile ! Christian a mis son masque, il est prêt à opérer ! ;)

 

Isolation laine de bois

Isolation laine de bois

Le chantier ! Oui bon ok, le bordel plutôt ! Mais bon, ça bosse ça bosse ! ;)

 

Isolation laine de bois

Isolation laine de bois

 

Il ne reste plus que les coins à faire…

Isolation laine de bois

C'est le plus grand qui s'y colle ! Sylvain, au coin ! :) (merci à toi)

 

Pendant ce temps là, nous étions en train d'isoler la sous-pente, gros boulot aussi !

Isolation laine de bois rampants

Isolation laine de bois rampants

D'abord des panneaux de 60 mm entre chevrons, contre l'écran de sous-toiture.

 

Isolation laine de bois rampants

Puis on fixe tant bien que mal les chevrons (44 x 63 mm vissés dans les 63 mm par des vis torx de 120) qui vont maintenir les gros panneaux de 200 mm. Pas facile, nous ne sommes pas trop de 3 (merci à Marion au passage). Il ne faut pas trop visser avant de mettre le panneau en place et ce n'est pas évident de bien le plaquer sur les côtés pour ne pas laisser d'espaces vides.

Un grand merci à Martine qui est revenue m'aider à terminer cette partie quelques jours plus tard, voici le résultat :

Isolation laine de bois rampants

Un beau patchwork de panneaux en 200 mm, souvent rentrés de force. Ce ne fut pas de tout repos mais le résultat est plutôt bon !

 

Isolation laine de bois rampants

Isolation laine de bois rampants

Quelques jours plus tard, nous avons pu mettre la dernière couche qui doit tenir avec… des ficelles ! On en a profité pour utiliser toutes les chutes afin d'isoler les cloisons porteuses.

 

Isolation laine de bois

Les 3 courageuses (si si, là je plaisante pas) en plein milieu d'une petite pause bien méritée.

Traductions des pensées de l'instant :

  • Martine : "biiiip, il est biiiiip avec son appareil photo…".
  • Marion : "Rrrraaaa biiip, il nous a eu par surprise le fourbe…"
  • Cécile : "Hé hé, il les a eu toutes les 2 ! (mais il me fait aussi biiiip avec ses photos)"

 

Pour finir, une de la maison à cette date :

La Triskeline 13 juillet 2010

La casquette solaire est au top, le soleil s'arrête pile en dessous des fenêtres de l'étage ! Il pénètre cependant quelques minutes à certaines périodes de la journée, mais rien de bien méchant, pas de quoi surchauffer la maison. Evidemment en hiver c'est l'inverse, le soleil étant plus bas il rentre complètement dans la maison ! L'idéal aurait été de faire un débord un peu plus important, mais dans ce cas ça le rapproche trop du haut des fenêtres et ce n'est pas du tout esthétique, en plus de pénaliser le soleil d'hiver et de mi-saison. Bref, avec 60 cm c'était un bon compromis selon mes simulations d'ensoleillement avec Google Sketchup.

 

Prochain article : la pose du frein vapeur ! Un autre grand moment de bonheur…ou pas…