ChapeUne fois le rez de chaussé débarrassé de tout son bric à brac – l'étage est maintenant bien encombré – nous avons pu commencer la plomberie en fixant les tuyaux multicouche gainés au sol. Opération immédiatement suivie par le coulage de la chape par la société Innova Sols Bretagne.

 

 


 

Dans l'idéal, nous aurions du prévoir une chape de ravoirage pour y couler les gaines. En pratique cependant, avec une seule épaisseur de gaines et une chape de plus de 6 cm, ça passe. On passe bien des tuyaux de plancher chauffant là dedans, certes moins gros mais qui font beaucoup plus travailler la chape.

Un seul endroit a posé problème avec des fissures, au niveau de les tuyaux de la douche qui passent dans le dressing. Ceci dit, cette zone est recouverte de parquet et non pas de carrelage, donc on limite les risques. Espérons tout de même que nous n'aurons pas de problème à l'avenir, mais compte tenu de la solidité des carreaux de carrelage – au grand désespoir de notre carreleur pour les découpes – je pense que le risque est plutôt limité.

Pour améliorer la conductivité et ainsi mieux valoriser les apports solaires, nous avons choisi une chape à base ciment fibrée métal : Agilia Sols C Métal de chez Lafarge. C'est plus solide et la chaleur se diffuse mieux. Bien qu'il n'y ait pas de plancher chauffant, je pense que c'est important d'avoir un bon échange thermique entre la première couche (carrelage) et tout le complexe dalle+hérisson situé en dessous.

Il faudra voir comment ça se comporte l'hiver prochain, mais en tout cas le sol n'est pas trop froid pour le moment malgré le fait qu'on soit entré dans la maison avec des températures un peu frisquettes ! On verra bien après un été où la maison aura eu le temps de se réchauffer un peu plus.

 

Bref, passons maintenant aux photos !

Plomberie local technique

Tous les tuyaux arrivent dans le local technique où est installé un système basé sur des nourrices qui répartissent l'eau dans les différentes pièces de la maison. Nous y reviendrons plus tard. Pour ne pas avoir de surépaisseur avec les passages de gaines par dessus la gaine électrique, nous avons creusé la dalle.

Toutes les gaines sont solidement fixées avec des attaches spéciales en plastique. Il ne faut pas que ça bouge pendant le coulage, ni pendant le séchage. Ni après d'ailleurs, mais bon avec la chape ça ne doit pas bouger de toutes façons.

Dans un premier temps, je pensais utiliser des sorties de dalle. Se sont des pièces en plastique qui permettent de remonter avec une belle courbe pour assurer une bonne dilatation thermique en plus de ne pas abimer la chape. Ceci dit, les tuyaux multicouche que j'ai utilisé se tordent facilement à la main et ne bougent plus ensuite. Par précaution nous avons ajouté un collier à la base du mur pour être sûr que ça ne bougera pas. Toujours est-il que les remontées de dalle coûtent cher, on n'en trouve presque pas et même chez Brossette (grossiste en plomberie) ils n'en vendent plus. Ils m'ont d'ailleurs signalé que même les pros n'en mettent pas (ce qui n'est pas forcément une référence mais signe que ça ne doit pas être bien gênant). Pour avoir essayé d'en positionné quelques unes, il faut dire que ce n'est pas pratique et finalement peu adapté à notre situation. J'imagine que c'est déjà plus utile avec une chape de ravoirage en plus de la chape liquide, et encore…

 

Plomberie local technique

Deux tuyaux partent dans la cuisine, les autres alimentent la machine à laver et le futur aquarium – d'où le tuyau d'eau chaude. :)

 

Plomberie cuisine

 

Arrivée dans la cuisine : alimentation de l'évier et du lave-vaisselle (le tuyau est rouge car je n'avais plus de bleu, mais c'est bien de l'eau froide). Tout est déjà recouvert d'un film polyane, avec des bandes en mousse sur la périphérie pour la dilatation pendant le séchage de la chape.

Les pièces de métal servent pour les niveaux.

 

La même chose dans les autres pièces de la maison :

Chape chambre

La chambre.

Chape dressing

Le dressing (il manque l'escalier pour visualiser les espaces). Les tuyaux que l'on voit sur la gauche sont assez gros et ont provoqué quelques fissures, heureusement sans importance.

Chape entree

L'entrée.

Chape salon

Le salon-séjour.

Chape local technique

Et enfin retour au local technique, décidément bien encombré ! Pourtant, pas de fissure à déplorer.

 

Chape Lafarge

Et c'est parti pour le coulage ! Comme indiqué plus haut, la chape est produite par Lafarge, il s'agit d'une Agilia Sols C Métal. Base ciment, fibres métalliques. La mise en oeuvre est effectuée par la société Innova Sols Bretagne. Nous sommes particulièrement satisfait de leur prestation, rien à redire.

 

Chape coulage

Attention, ça coule !

 

Chape salon-sejour

Le résultat tout frais dans le salon-séjour.

 

Chape

Un ptit zoom sur la chape liquide en cours de coulage.

 

Pour finir, Innova Sols applique une sorte de laitance qui permet de ralentir l'évaporation de l'eau contenue dans la chape. En effet, il ne faut que ça sèche trop vite pour éviter les risques de fissures et que la matière prenne bien et soit bien uniforme. Ils sont ensuite revenus pour poncer la surface avant la pose du carrelage, en ayant pris soin de vérifier le pourcentage d'humidité pour savoir si le carrelage pouvait être posé.

Le ponçage sert à éliminer cette substance et évacuer les derniers restes d'humidité. Le carrelage doit ensuite être posé immédiatement les jours suivants.