Installation poele a granules

Installation d’un poêle à granulés, comment faire ?

Le poêle à granulés permet un chauffage efficace et localisé. Les granulés de bois sont également un combustible économique et abordable. Comment se déroule l’installation d’un poêle à granulés ?

Installation d’un poêle à granulés

Avant de rentrer dans les détails, intéressons-nous d’abord à l’installation. Cela permettra de définir certains termes qui seront utilisés tout au long de cet article.

Des fumées chaudes sont produites lors de la combustion des granulés. La chaleur est captée par un échangeur et distribuée dans la pièce. Ces fumées doivent être expulsées par une boîte à fumée. Elle est composée de trois éléments principaux.

Le conduit de raccordement : Le conduit de raccordement permet le passage des fumées entre la buse (sortie des fumées au niveau du poêle) et le conduit de fumée. Il va du poêle au plafond intermédiaire. C’est généralement la partie la plus visible de l’installation.

Conduit de fumée : Ce tuyau prolonge le conduit de fumée afin que la fumée puisse être émise vers la sortie du toit. Il se raccorde au conduit de raccordement au niveau de la jonction avec le plafond intermédiaire dans le cas le plus simple. Cette partie est souvent cachée.

Sortie de toit : Cette sortie de toit permet d’évacuer les fumées à l’extérieur.

Distances de sécurité et emplacement

L’emplacement du poêle : Un poêle à granulés ne peut pas être installé dans une pièce. Il faut également vérifier la solidité du support car le poids des poêles à granulés peut aller de 70 à 250 kg pour les plus petits à 250 kg pour ceux équipés d’une accumulation de manteau.

Si le poêle dispose d’une ventilation supérieure ou frontale, il ne doit pas y avoir d’obstacle pour permettre un bon refroidissement. Le poêle avec ventilation supérieure est placé dans la « niche » d’une ancienne cheminée. La poutre située au-dessus empêche la chaleur de s’échapper. Comme il n’y a pas de ventilation, le poêle se réchauffe. La chaleur n’est pas efficace.

Distances de sécurité par rapport au poêle : Ces distances de sécurité sont indiquées dans les instructions et relèvent de la responsabilité du fabricant. Ce sont les mesures les plus communément acceptées.

Vers le poêle…Distances
Devant le poêle80 à 150 cm devant
Vers l’arrière du poêleDe 4 à 30 cm
Sur les côtésDe 10 à 30 cm

Pour les sols combustibles (sols en bois, stratifiés, etc.), une plaque d’acier de 2 mm sera nécessaire. Une plaque d’acier de 2 mm sera nécessaire.

Elle peut être prolongée pour protéger le sol du rayonnement de la vitre (indications dans le manuel).

Les appareils non étanches nécessitent des évents

Ils sont constitués par des ouvertures dans un mur extérieur qui permettent l’entrée de l’air primaire pour la combustion.

  • Une prise d’air est nécessaire pour tous les poêles à granulés, étanches ou non.
  • Cette prise d’air doit fournir la quantité d’air adéquate au fonctionnement du foyer et apporter tout l’air nécessaire à la compensation de l’air de combustion.

Un poêle étanche avec ventouse.

  • Il est inutile de modifier le toit, de traverser les plafonds et d’isoler le conduit à travers les planchers. Une simple ouverture dans le mur près du poêle à granulés de bois permet au conduit d’accéder à l’extérieur.
  • Par conséquent, il n’est pas nécessaire de créer un conduit de cheminée qui dépasse les 40 cm de faîtage du toit (une exigence pour tous les types de combustible).
  • L’air extérieur est utilisé pour allumer le combustible, ce qui assure un fonctionnement optimal.

Attention aux ventouses

Installation d’un poêle à granulés, comment faire ?
  • Ces modèles ne doivent être utilisés que dans les maisons qui n’ont pas d’autres options.
  • Un modèle à ventouse est une bonne option pour les appareils à gaz. Ils ne sont pas sujets à l’évaporation des gaz brûlés comme les appareils à granulés.
  • De nombreux dysfonctionnements sont causés par les vents dominants à l’avant du bâtiment.   Les meilleurs endroits pour installer mon poêle à granulés Il est important de choisir le bon emplacement pour l’installation d’un poêle à granulés. Tout dépend de la boucle d’évacuation des fumées qui reliera votre poêle à l’extérieur. Il sera plus facile de placer votre poêle à granulés de manière stratégique.   Il existe deux options pour la sortie : la cheminée ou les ventouses. Ces dernières peuvent être montées verticalement (comme une cheminée), sur votre toit ou horizontalement sur l’un des murs extérieurs. Cette sortie reliera votre poêle à granulés à l’air extérieur via des tuyaux d’évacuation. Pour fonctionner, votre poêle a besoin d’air frais extérieur. Celui-ci peut être aspiré par la même cheminée, le conduit d’évacuation ou par un autre conduit. Vous ne pouvez pas choisir une sortie d’évacuation au hasard ! Il existe trois types de travaux d’installation qui peuvent être effectués. Ils sont séparés en zones.
  • Installation dans la zone 1 : Cheminée verticale. Cette installation est la plus traditionnelle et la plus préférée. Elle vous permet d’installer le poêle en partie centrale de votre habitation pour une diffusion optimale de la chaleur. La cheminée est verticale et dépasse le faîte (la partie la plus haute de votre toit) d’au maximum 40 cm. Un autre conduit fournira l’air frais dont votre poêle à granulés a besoin pour fonctionner.
  • Dans la zone 2, la ventilation est verticale : la ventilation est horizontale. La ventouse est installée sur le toit, comme dans la zone 1. Elle ne doit pas nécessairement être plus haute que les 40 centimètres de faîtage. Une ventouse permet d’aspirer l’air extérieur dans le poêle à granulés (ou poêle à pellets) et de le distribuer. Ce dernier doit être étanche à l’air.
  • Installation en zone 3 : Ventouse horizontale. Cette installation est identique à celle de la zone 2. Cependant, elle est réservée aux habitations dont le toit n’est pas compatible avec l’installation d’une ventouse. Cette dernière est alors fixée à l’un des murs. Dans le cas d’une rénovation, il est interdit d’installer en zone 3.

Comment se déroule l’installation d’un poêle à granulés dans mon logement ?

Il est facile d’installer un poêle à granulés. Le poêle peut être placé à l’endroit souhaité, en tenant compte des distances de sécurité par rapport aux murs adjacents. Ensuite, il faut le raccorder au système d’évacuation.

Avant de pouvoir installer le poêle à granulés, il est nécessaire d’installer les tuyaux d’évacuation.

Une fois le raccordement effectué, le poêle peut être branché à l’alimentation électrique. Pour confirmer le bon fonctionnement du poêle à granulés, la première mise en service a lieu avec l’artisan qui a installé l’appareil à votre domicile.

Comment entretenir et nettoyer un poêle à granulés

Il est obligatoire d’effectuer 3 ans d’entretien sur votre poêle à granulés. Il s’agit de deux prestations :

  1. L’entretien du poêle à granulés et de ses composants doit être effectué au moins une fois par an. Cet entretien doit être effectué uniquement par un professionnel certifié.
  2. Deux ramonages annuels pour tous lesconduits de fumée par un professionnel certifié, chaque année. L’un de ces ramonages doit avoir lieu pendant le chauffage d’hiver. Le ramonage permet de retirer la suie des conduits et d’éviter que les sorties de fumée ne se bouchent. Cela peut conduire à des incendies.

Cet entretien est nécessaire pour votre sécurité, mais il vous permet également de maintenir le bon rendement de votre poêle à granulés !

Combien coûte l’installation d’un poêle à granulés ?

Quel est le coût d’un poêle à granulés (hors installation) ?

Un poêle à granulés est cher. Il faut compter entre 1 700 euros et 6 500 euros pour acquérir un tel système de chauffage. La puissance, l’étanchéité et l’apparence influent sur le prix.

Ce prix ne comprend pas les accessoires ou les appareils qui sont achetés en même temps qu’un poêle à granulés. Il n’inclut pas non plus les frais d’installation qui peuvent parfois alourdir considérablement la facture finale. Ces coûts importants peuvent être rapidement compensés par les économies réalisées grâce à un poêle efficace, au combustible et aux prix bas.

Combien coûte l’installation d’un poêle à granulés ?

Les prix pour l’installation d’un poêle à granulés dans votre maison peuvent varier considérablement. Tout dépend de la quantité de travaux à effectuer dans votre maison ainsi que du prix auquel les artisans facturent l’installation d’un poêle à granulés.

Le prix de l’installation d’un poêle à granulés peut varier entre 800 EUR et 4 000 EUR . Cela s’explique par :

  • L’emplacement de votre maison. Les prix de l’installation d’un poêle varient en fonction de la localisation de votre habitation. Une installation en Île-de-France vous coûtera quelques centaines de plus qu’une installation dans le centre de la France.
  • Le type d’évacuation à utiliser avec votre poêle à granulés. Avez-vous besoin d’un conduit d’évacuation ? D’une cheminée ? Il est important de choisir le bon type de conduit de fumée. Cela aura un impact considérable sur le coût de l’installation de votre poêle à bois. Ces décisions seront prises lors de votre devis de pré-installation et sont spécifiques à votre maison.
  • Le type de poêle à granulés qui sera installé. Le coût d’installation d’un poêle dans votre maison dépendra de plusieurs facteurs. Pour déterminer le coût d’installation d’un poêle à granulés, il est important de prendre en compte les dimensions de votre poêle et la taille du conteneur.

Détecteur de fumée et de monoxyde de carbone

Les particuliers doivent prévoir l’installation d’un poêle à granulés avec un détecteur de fumée à proximité des pièces. Cette installation coûte entre 10 et 20 EUR. Il permet d’alerter les occupants endormis en cas d’incendie. Il est important d’utiliser la norme NF, plus qualitative que la norme CE, et de passer si possible à une pile au lithium dont la durée de vie est plus longue.

Un détecteur de monoxyde de carbone peut être placé près du poêle pour compléter le dispositif pour un coût d’environ 30EUR (non obligatoire). Il détecte un gaz invisible, inodore, mais mortel.